Depuis 2015, la majorité municipale est confrontée à la demande de création d'aménagement des chaussée pour sécuriser l'utilisation des bicyclettes lorsque cela est possible ou au moins, marquer la présence des cyclistes comme une donnée incontournable à laquelle les automobilistes doivent s'habituer. Mais la droite municipale (LR+UDI) se refuse toujours à dévoiler son "plan de déplacements cyclables". En attendant, des travaux de réfection sont menés et je rappelle systématiquement les obligations des communes issues de la loi LAURE. Avec quelques succès.