Claude Capillon est devenu "Macron compatible". Il espère éviter de voir un candidat LREM se présenter contre lui aux prochaines élections municipales de mars 2020. Un sacré retournement de veste pour un maire qui n'avait pas de mots assez durs pour dénoncer un candidat à la présidentielle "adepte d'une idéologie bancale" et un président "méprisant". Mais voilà, il n'y a pas de honte lorsque l'on s'accroche au pouvoir…