L'écologie politique à Rosny-sous-Bois

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 16 avril 2015

Claude Capillon ne sait pas compter !

Le maire de Rosny-sous-Bois a du mal à digérer sa défaite aux élections départementales. A force de vouloir souligner qu'il est arrivé en tête sur sa commune, il confond les pourcentages et se lance dans une polémique stérile. Un comportement lamentable pour un élu de son expérience.

Lire la suite...

lundi 7 mai 2012

Présidentielle 2012, deuxième tour : la droite minoritaire sur Rosny

Résultats du scrutin présidentiel à Rosny-sous-Bois. Et commentaires à chaud.

Lire la suite...

mardi 13 décembre 2011

Ceux d'Areva, votez écolo !

S'ils ont à cœur leur intérêt, logiquement, les salariés d'Areva devraient voter pour les écologistes aux prochaines élections…

Chronique d'Hervé Kempf, journaliste au journal Le Monde, publiée le mercredi 14 décembre 2011. 

Lire la suite...

mardi 1 novembre 2011

La solidarité plutôt que les beaux discours

Tribune politique, signée Aminata Gakou, élue de la liste Rosny Autrement, dans le numéro de novembre de Rosny Magazine.

Lire la suite...

lundi 22 novembre 2010

Votation citoyenne : le droit des étrangers à choisir leur maire !

La Ligue des Droits de l'Homme organise les 3, 4 et 5 décembre 2010, une votation citoyenne - sorte de référendum - à Rosny-sous-Bois, sur la question du droit des résidents étrangers à participer aux élections locales. La LDH est d'avis que les résidents étrangers devraient avoir le droit de se présenter devant les électeurs ou de participer au choix de nos représentants municipaux. Le groupe Europe Ecologie - Les Verts de Rosny-sous-Bois est favorable à une telle évolution de la Constitution.

Nous nous sommes engagés dans l'organisation d'une votation citoyenne sur ce thème, avec le PS, le PC et le MoDem de Rosny-sous-Bois. Sollicitée, la municipalité UMP / Nouveaux Centre a décliné notre demande de soutien. Nous ne pourrons donc pas profiter des infrastructures municipales. Mais nous maintenons notre initiative.

Nous vous donnons rendez-vous les 3, 4 et 5 décembre 2010 prochains, dans des lieux publics dont la liste vous sera prochainement indiquée sur ce blog. E.B.

lundi 15 novembre 2010

La Prius "illégale" nous coûte cher

Nous avons déjà eu l'occasion de nous étonner de l'achat d'une Prius par le budget municipal pour l'utilisation exclusive de notre nouveau maire. Pourquoi en effet solliciter un budget en régression importante cette année, alors que notre premier édile possédait déjà une voiture personnelle ?

Le fait est qu'il devra s'en servir encore un peu, en attendant que sa voiture de fonction soit réparée. Dans un petit billet daté du 25 octobre, Claude Capillon nous annonce que sa Prius a été saccagée lors d'une visite au centre socio-culturel du Pré-Gentil. Il n'est bien sûr pas question de justifier un tel acte de vandalisme, qui risque simplement de peser sur le budget municipal. Mais monsieur le maire devrait utiliser un des vélos électriques qu'il a fait acheter pour les employés municipaux. En plus d'être moins chers, leur utilisation est bonne pour le cœur et la ligne. Et ils peuvent être rangés dans un local, à l'abri des vandales.

Reste que la question de savoir s'il est légal de faire acheter par le budget municipal, une voiture pour l'usage exclusif d'un maire est relancée… par un membre de l'UMP. Voici ce qu'écrit sur son blog de campagne, Olivier Deleu, candidat au poste de maire de Noisy-le-Sec. Cette commune voisine est en effet en pleine campagne pour renouveler son conseil municipal, suite à la défection des écologistes et des communistes de l'ancienne majorité municipale :

Et personnellement je ne trouve pas normal qu'un Maire dispose en permanence d'un véhicule de fonction - par ailleurs illégal pour une ville de notre strate ? - haut de gamme. Il n'a qu'à utiliser son véhicule personnel et se faire défrayer. Ou utiliser une Twingo de la municipalité. C'est vrai, c'est moins "classe" de se pointer en Twingo sérigraphié "Ville de Noisy-le-Sec" qu'en véhicule de luxe.

Mais quand on veut devenir Maire d'une ville exsangue financièrement, la décence veut que l'on économise : Exit véhicule particulier et indemnités de la Sémino ! Faire le contraire est parfaitement anti-social !

De quoi interpeler Claude Capillon, présent à l'inauguration du local de campagne du candidat UMP, qui n'a bien sûr pas "mouffté" en entendant cette diatribe bien sentie ;-)

mercredi 19 décembre 2007

Ecologie : les mauvaises leçons d’un néophyte

Sous le titre « Laisse béton », Claude Schmierer, Adjoint au maire, délégué à l’Urbanisme et à l’intercommunalité de Rosny, tance son « estimée opposition municipale » dans le dernier numéro de Rosny Magazine. Accusés de manquer d’idées, les socialistes et les Verts sont présentés comme des gens de mauvaise foi qui critiquent « le bétonnage systématique du moindre espace libre de Rosny-sous-Bois ». Réponses argumentées…

Lire la suite...