L'écologie politique à Rosny-sous-Bois

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 22 novembre 2019

Pour Claude Capillon, la solidarité devrait être sanctionnée par la loi

Jeudi 31 octobre, à peine les 23 mesures en faveur de la Seine-Saint-Denis ont-elles été annoncées par le gouvernement, Claude Capillon, maire LR et Macron compatible de Rosny-sous-Bois se fend d'un commentaire très révélateur sur sa page FaceBook. Relecture et décryptage.

Lire la suite...

mercredi 26 octobre 2011

Pour éviter l'effondrement : guerre à la spéculation et à l'injustice sociale

Membre du conseil politique d'Europe-Ecologie-Les Verts, Pierre Larrouturou vient de publier cet appel à agir rapidement contre la crise, dans le quotidien Le Monde. Cette analyse de la crise renvoie les responsables politiques à leurs responsabilités. L'auteur propose dix mesures indispensables pour espérer sortir du marasme dans lequel nous plongeons.

Lire la suite...

lundi 24 mai 2010

Communiqué 23/05/2010

SOLIDARITÉ AVEC LES FAMILLES ROMS

Vers la mi-avril, une quinzaine de familles Roms se sont installées dans l’ancien entrepôt d’un ferrailleur, 18 avenue Jean Jaurès à Rosny-sous-Bois. Elles ont construit des baraques à l’intérieur et à l’extérieur de cet édifice, sur un espace appartenant à la SNCF que la mairie destine à urbaniser en écoquartier.

Lire la suite...

lundi 13 avril 2009

Avec la crise, la solidarité devient obligatoire

Depuis le 1er janvier 2008, le bouclier fiscal de Nicolas Sarkozy abaisse les impôts des contribuables les plus riches à 50% maximum de leurs revenus. Le système fonctionne par remboursement. L'administration fiscale rembourse l'excédent aux contribuables, si les impôts payés dépassent le seuil de 50% des revenus. En 2008, grâce au bouclier fiscal, les 834 contribuables français les plus riches (patrimoine de plus de 15,5 millions d’euros) ont reçu chacun un chèque moyen de 368.261 euros du fisc, soit l’équivalent de 30 années de Smic. Un vrai scandale en temps de crise. Et une idiotie au regard des besoins d’une partie grandissante de la population française.
Personnellement, je n’ai jamais rencontré quelqu’un dont le patrimoine atteint 15 millions d’euros. Par contre, je connais trop de gens qui ne trouvent pas de boulot, à Casanova, au Pré Gentil ou encore au Bois Perrier. La société française aurait bien besoin que les citoyens les plus fortunés contribuent un peu plus à la solidarité nationale. A Rosny aussi, un accroissement de la solidarité est nécessaire. Lors du dernier débat budgétaire, Patrick Capillon, maire adjoint à l’éducation et à la petite enfance, a promis une révision du quotient familial. Espérons que cet engagement débouchera sur du concret. Les tarifs de la cantine, de la garderie ou des colonies de vacances restent trop élevés pour les familles en difficulté. E.B.

mercredi 12 mars 2008

MERCI…

Merci aux Rosnéennes et Rosnéens qui ont apporté leur suffrage à la liste Autrement Rosny.

Toutes celles et ceux qui voulaient redonner à Rosny-sous-Bois des couleurs de solidarité, d’écologie et de citoyenneté ont trouvé des réponses concrètes dans notre programme. Vous avez été plus d’un millier à exprimer de cette manière vos exigences de choix nouveaux pour notre Ville, ainsi que vos aspirations à une vie quotidienne meilleure. C’est pour nous une promesse d’avenir.

Malgré une campagne inégale et une abstention importante, ces résultats encourageants confirment qu’une dynamique est bel et bien lancée sur notre commune. Vous pouvez compter sur nous pour amplifier ce mouvement dans le rassemblement de toutes celles et ceux qui souhaitent construire un autre avenir pour notre Ville.