Ce livre analyse une vingtaine de « projets inutiles et imposés » parmi une centaine répertoriés en France.  Les plus connus sont Notre-Dame-des-Landes, le barrage de Sivens, et plus près de chez nous Europa City au nord de la Seine-Saint-Denis.  Tous ont en commun d’imposer des solutions très surdimensionnées à des problèmes réels ou inventés, sans études d’impact sérieuse ni de solution alternative, au mépris de l’environnement, et des véritables parties prenantes (habitants, usagers, travailleurs, agriculteurs…). Portés par des élus locaux mégalomanes désireux de laisser une trace inoubliable de leur passage, ils font surtout le profit des bétonneurs et autres aménageurs qui les soutiennent généreusement.

Les méthodes sont toujours un peu les mêmes : affirmer qu’il n’y a pas d’autres solution, ne présenter que les conséquences favorables au porteur de projet, invoquer la sacro-sainte croissance et la promesse de centaines d’emplois, contourner les processus démocratiques, faire l’impasse sur les règles ou les lois qui dérangent, et enfin commencer les travaux avant la fin de la procédure pour rendre le projet irréversible.
Un petit livre peu coûteux qui décrit un phénomène courant, facilité par l’absence dramatique de démocratie participative et le laisser-faire des populations qui finissent par se résigner, en l’absence de collectifs de défense de ces zones.

D Bertrand.