Après avoir essayé de convaincre les électeurs que l'Uram (UMP + UDI) était indispensable pour "protéger les rosnéens", Claude Capillon, "l'encore maire" de Rosny-sous-Bois essaie depuis ce week-end d'embellir son bilan avec les réalisations de la majorité socialiste et écologiste du conseil régional d'Ile-de-France.

De quoi s'agit-il ? Intitulé "La ville la mieux desservie d'Ile-de-France", le nouveau tract de l'Uram récapitule :

"Trois stations de métro, ligne 11 en 2019 ; une station de métro, ligne 15 en 2030 ; une station de tramway en 2017 ; 11 station d'autolib d'ici 2016 ; la réorganisation du Titus en 2014 ; les deux stations de RER et les lignes de bus RATP."

Dans ce bilan, seules la réorganisation du Titus pas encore réalisée, et les stations d'autolib à venir sont de la responsabilité de "l'encore maire". Tout le reste a été décidé et financé par des élus qui ne partagent pas ses points de vue politiques. Pour autant, cela ne l'empêche pas d'assurer tranquillement :

"Plus que jamais dans cette époque difficile, votre maire Claude Capillon et son équipe agissent pour protéger les rosnéens et améliorer leur vie quotidienne."

D'après Michel Audiard, "les cons ça osent tout"… De la à penser que Claude Capillon aurait une intelligence limitée, il y a un pas que nous ne franchirons pas. Mais tout de même, voir un maire qui, au lieu d'évoquer son bilan à trois semaines de l'échéance électorale, préfère essayer de faire avaler un truc aussi gros à ses électeurs, ça pose question… E.B.